Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pereg.over-blog.com

Inspection, accumulation et souffrances

31 Janvier 2021 , Rédigé par Pereg

Osez un tel mot dans le titre implique directement inquiétude relative à celui ou celle qui le lira. Ces souffrances que je peux évoquer ici ne sont pas le miennes, pas à ce degré-ci, mais celle du quotidien de nombreux libanais qui en plus de se retrouver diminués dans un système de santé compliqué et peu aidant, une crise économique profonde amène vers une famine de certains. Oui le mot n’est pas lâcher en vain, et les émeutes de Tripoli cette semaine en sont le reflet le plus important. La vie en ce moment n’est pas rose, mais ai-je le droit de râler quand certains meurent de faim ? ai-je le droit de grogner quand certains font des heures de queue pour récupérer de la nourriture de la part du gouvernement ? Ai-je le droit d’être contrarié dans un pays où certains n’ont d’autres choix que de s’exprimer par la violence ? Ces questions, je n’en ai pas une réponse claire, mais il est tout aussi vrai que la soirée d’hier était un moment de délicatesse personnelle.

Cette dernière semaine de janvier à amener vers une surprise qui ne l’était pas vraiment. Pour clore le dossier italien, j’ai dû demander à ma cheffe d’établissement une attestation comme quoi je n’avais pas encore été inspecté malgré mon passage au 6ème échelon. Cette nouvelle l’a surprise car elle semblait l’ignorée. J’avais prévenu Staline, mais visiblement l’information n’a pas été communiqué au-dessus, mon erreur a été de ne pas le faire directement début janvier. Une fois l’attestation faite, elle m’a également informée que mon rendez-vous carrière aurait lieu au retour des vacances de février, et que donc mon inspection serait donc programmée avant. Je suis un peu tombé sonné. Cependant je sais combien c’est pour le mieux. Que ça arrive maintenant, dans ce Liban qui est le mien depuis trois ans, dans ce poste de CE1 que je maîtrise, dans ce niveau de classe que j’apprécie fortement. Cette visite conseil de son vrai nom se fera le 10 février, j’ai bien sûr commencer à la préparer ardemment, mais je ne chamboulerai pas tout mon programme pour autant. Ainsi donc je sais que mon point fort et ce grâce à l’apprentissage fait à Cancale auprès de Brigitte, c’est la manière dont je revois chaque son. Leur permettant ainsi de retravailler de manière plus approfondie ce qui a été vu en CP. Avec des élèves comme les miens qui sont en travail à distance depuis maintenant 10 mois, avec trois semaines de présence un jour sur deux en décembre dernier. Je sais que cette manière de fonctionner est non seulement la bonne, mais d’autant plus nécessaire pour leur permettre de progresser.

D’ici là, je vais continuer à préparer tranquillement ce que je vais montrer à l’inspectrice. Il faut aussi lui donner accès au Classroom de ma classe, car depuis septembre, même si je fais des visioconférences trois fois par jour, le principal travail de mes élèves se trouve en ligne, dans leur routine de travail amenée par les exercices invariants d’une semaine sur l’autre. J’applique à l’école des choses que je vais dans la vie. Je sais bien que j’ai des TOC assez importants, mais cette routine amène une sécurité affective et morale, durant la période que nous traversons actuellement, la constance dans leur travail peut je l’espère leur amener un peu  de réconfort, ou du moins ne pas se poser de questions sur ce qui va arriver. Mais pour moi, moralement, qu’il est dur de rester travailler à distance alors que je sais que ce n’est pas le cas en métropole. Il est probable que ça change un peu et rapidement là-bas. Malgré tout, je n’ai vu mes élèves en chair et en os que sur vingt-cinq jours… Si peu quand on est rendu à 72 jours de travail. Pour mes élèves, la principale source d’inquiétude est le temps d’exposition à la langue française. Ils sont tous allophones, c’est-à-dire qu’ils parlent d’abord arabe à la maison, avec leurs amis, dans la rue. Pour certains, l’école est le seul moment où ils sont dans un bain francophone. Avec ce travail à distance, des élèves qui pourraient suivre au quotidien sans trop de difficultés se retrouvent en difficulté car leur temps d’exposition à la langue a été réduit au moins de moitié, et ça n’est plus suffisant avec leur bagage initial.

Depuis le début du confinement, nous vivons à trois, voir quatre en permanence dans l’appartement. Ce qui peut amener de super moments comme une nouvelle soirée Cards against Humanity vendredi soir, mais d’autres choses moins fun. Le samedi étant la journée ménage car il faut bien que ça soit entretenu, j’ai donc fait la salle à manger/salon et toute ma partie personnelle. En ce dimanche matin, j’attends toujours que mes colocs s’occupent de la cuisine, du balcon et du couloir. Ce n’est pas grand-chose en soi, mais l’accumulation de petites déceptions peut amener à une frustration, un agacement qui peut être parfois plus profond. C’est ce qui s’est passé pour moi hier soir. Un ménage non fait, une vaisselle qui déborde de l’évier car contrairement à ce que je fais, systématiquement après chaque repas, d’autres ne font pas ce genre de choses. La découverte que mon pack de bières a été bu, sans m’avertir ni le remplacer a été la goutte d’eau de trop. Durant la journée j’avais également appris que je ne pourrais pas aller en Egypte durant les vacances de février, aucun déplacement autorisé sauf pour motif impérieux. Ces éléments tous cumuler m’ont vraiment agacé. Ces petits tracas qui d’habitude peuvent être dégommés par du sport, que je ne peux pas faire actuellement avec mon genou, ou par une vie sociale pour se changer les idées, inexistante actuellement. Ces petites choses m’ont retourné la tête et même si chaque chose n’est pas si importante, l’accumulation et son ressenti ont été durs.

Vivre à l’étranger loin de la famille et des amis proches, c’est ça aussi, vivre en colocation n’est pas rose tous les jours. Je ne voulais pas m’énerver sur mes colocs, je ne devais pas car il n’y avait pas de mauvaise intention, ce sont juste des adaptations que nous devons faire les uns par rapport aux autres. Nous ne vivons ensemble après tous que depuis sept semaines. Et pour les vacances, j’irai sûrement me prendre un logement à la montagne et profiter de la neige à défaut de skier. Je me suis donc enfermé dans ma chambre pour la soirée devant films et série, jusqu’à pouvoir en sortir pour pouvoir discuter calmement. Ce matin, je sourie un peu plus, l’aigreur a disparu. Il faudra malgré tout que nous posions certaines choses sur la table. Alors oui je sais que mes problèmes sont des problèmes de « riche », que j’ai une chance incommensurable comparé à de nombreux habitants ici, je ne les oublie pas dans mon quotidien, mais ce n’est pas pour autant que ce n’est pas difficile pour moi non plus.

L’arrivée du Vendée Globe a offert un spectacle particulier, le premier à franchir la ligne n’a pas gagné. Je ne pouvais pas ne pas en parler après avoir suivi la course depuis le début. Charlie Dalin arrivé aux Sables, c’est Yannick Bestaven qui a remporté la course grâce au temps compensatoire du fait de son aide au sauvetage de Kevin Escoffier au large du Cap Horn. Boris Hermann a bénéficié aussi de six heures, mais il a heurté un navire de pêche à 90 miles de l’arrivée. C’est fou de se dire qu’après plus de 26 000 miles nautiques, il peut se passer n’importe quoi tant que la ligne d’arrivée n’est pas franchi. Mais de ce côté, c’est le Roi Jean qui a été le plus impressionnant. A plus de soixante ans, avec un bateau vieux de quinze ans, il est arrivé avec moins d’une journée du premier ! Lui qui n’a jamais été dans les favoris, a fait la course qui m’a semblé la plus belle, la plus bluffante. Il a toujours pu rester dans le grand peloton de tête et c’est un sacré exploit, même pour un marin aussi aguerri que lui. Alors quand j’ai découvert lors de sa conférence de presse qu’une école des Pyrénées avait  fait une superbe vidéo pour son arrivée, je n’ai pu que la partager à mes élèves, mais également écrire à l’enseignant pour la qualité du rendu. Le roi Jean est de retour, vive le Roi !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article