Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pereg.over-blog.com

XII. Vacances, déambulations et réparations.

24 Octobre 2021 , Rédigé par Pereg

Mon coup de coeur musical de la semaine!

Dimanche soir 19h, Quartararo s’est élancé pour une potentielle victoire de championnat même s’il est loin derrière son rival italien. A la fin du grand prix d’Emilie Romagne, il sera peut-être champion, ou plus proche encore de l’être. Cette ouverture en deux-roues est surtout vouée à me faire digresser sur les deux roues que je peux avoir ici. Mon vélo m’a joué sacrément des tours récemment. Je le savais d’une qualité relative, ayant perdu une pédale, dû resserrer la selle à de multiples reprises, ce matin mon pneu avant a explosé. En allant chez un réparateur de vélo, pneus dégonflés, on y a mis de l’air. Moins de cinq secondes après, il explosait. Sur le moment j’en ai voulu au pauvre réparateur. Mais grâce à un groupe d’adolescent passant à côté nous avons pu nous expliquer et lui changer mon pneu. Il m’a montré à quel point mon matériel était défectueux. Ma voisine m’a accompagné chez ma vendeuse. Cette dernière m’a dit que je n’aurais pas dû l’acheter du fait de ma corpulence… Mais elle me l’a quand même vendu il y a trois semaines ! cherchez l’erreur… Toujours est-il que nous avons réussi à repartir avec une garantie écrite pour un an. Qui n’était pas forcément acquise… D’ici au weekend prochain, je serai normalement l’heureux propriétaire d’une petite moto 125, me rappelant un peu ma petite Noura. Ma voisine Zai partant rejoindre son copain à Montréal, m’a déjà vendu un purificateur d’air et deux trois autres choses, en discutant avec elle ce soir, j’ai testé sa petite moto et j’ai retrouvé une sensation si particulière du passage manuel de vitesse, du plaisir de vibrer bras au vent et cette vibration de moteur à nulle autre pareil.  Je comptais acheter un trail neuf, je vais en tout cas démarrer avec cette petite chose. Ça va me motiver à passer rapidement mon permis. En effet, il est plus simple pour moi de repasser mon permis moto que d’essayer de le transférer du Liban ou de la France. J’aime à nouveau l’idée de devoir me le cogner. Je voulais que tout soit fait d’ici à l’été prochain, il se peut même que d’ici Noël j’ai fait le plus difficile. En tout cas c’est clairement l’objectif de ma période 2.

Je dis période 2 car je raisonne comme chaque enseignant. Jusqu’aux vacances de la Toussaint, période 1, puis jusqu’à Noël période 2, 3 jusqu’aux vacances de février, 4 pour celles d’avril et 5 fin de l’année scolaire. J’ai aussi le plaisir d’être en vacances depuis vendredi après-midi et c’est aussi pour ça que je ne t’écrirai pas la semaine prochaine. J’ai d’ailleurs hésité à le faire ce soir mais j’en avais finalement l’envie après mes pérégrinations de la semaine, mais aussi pour la semaine à venir… Demain direction Soc Son avec neuf de mes collègues du lycée ! On part en colo ou presque. Le pays a ouvert officiellement les routes des différentes régions à partir de vendredi. Trop tard pour partir voir la mer, mais je ne doute pas que je le ferai assez rapidement malgré tout, c’est un besoin vital. En attendant, vendredi puis samedi, j’ai retraversé le pont. Non pas à vélo, mais en bus. Oui des lignes de bus régulières et opérationnelles ici existent et j’avoue que j’ai eu un plaisir non feint à simplement reprendre ce moyen de transport. Le fait d’être de l’autre côté du pont à Long Bien, assez loin du centre-ville. Ça m’a ramené à Varsovie où je prenais le 160 ou le 509 pour aller vers le palais de la culture.

un petit goût d'ici
un petit goût d'ici
un petit goût d'ici
un petit goût d'ici
un petit goût d'ici
un petit goût d'ici
un petit goût d'ici

un petit goût d'ici

Ainsi par le début des vacances, ont démarré mes déambulations dans Hanoï, choses au combien espérées, souhaitées, voulues, désirées, et enfin réalisées. D’abord je me devais de voir où amenait exactement ce bus 98. C’était simple, juste de l’autre côté du pont Long Bien, au début du quartier des 36 confédérations. Chaque rue présente des magasins spécialisés dans une matière ou une discipline. Je ne sais pas si 36 est le nombre exact, mais c’est son nom. J’ai arpenté ses rues aux milles saveurs d’Orient, aux noix dans des sacs de toile de jute, des magasins de chaussures, d’autres d’outils… un chaos atomique qui me plait. On avait eu cette discussion avec Hervé, le chaos est une chose rassurante quand on habite dans un pays moyen, comme le Liban ou l’Egypte. On a connu ça, et on s’y plait. J’ai marché sans savoir où j’allais exactement, je suis arrivé devant des bâtiments que je considère comme communiste, très droits, blocs rigides, qui m’ont ramené à nouveau à Varsovie par son architecture. Je suis passé par loin du mausolée d’oncle Ho, j’irai forcément le voir quand ce sera à nouveau ouvert. Car, oui, pour l’instant, tous les bâtiments culturels, et les bars, sont fermés. Mais bientôt nous y aurons accès je n’en doute pas. Je reprendrai à nouveau mes explorations même si elles ne vont jamais vraiment cesser à présent. Le lac Hoan Kiem est vraiment joli, avec son pont rouge et la légende de la tortue, je vous la raconterai un jour. Un joli moment. De la musique dans les oreilles, j’étais heureux. Samedi j’y suis revenu, cette fois-ci avec Stéphane. On a plutôt fait l’ancien quartier colonial français. De la pagode des ambassadeurs à l’opéra, il y a des édifices impressionnants ! Je me sens plus serein, plus en confiance à présent. Déambuler dans une ville, simplement arpenter ses rues est un plaisir sans cesse renouvelé. Ce plaisir je ne l’avais pas encore ressenti ici, c’est chose faite et ça change ma vision aussi de cette ville, moins inconnue, moins étrangère.

Mon chez-moi c’est bien Hanoï, mon boulot à Long Bien, mon petit appartement cosy, une langue absconde mais que je commence à apprendre. Après plus de deux mois ici, j’ai enfin la sensation d’être un peu à la place que j’espérais, je vis bien au Vietnam, je mange des Banh mi, des Pho Bo et des fruits du dragon. Toujours en décalage horaire avec l’Europe, je vois les résultats sportifs le matin, mais ce soir j’ai pu voir un match épique à Nice, et surtout Quartararo, premier champion du monde moto GP depuis Patrick Pons. Le classico démarre dans une heure en Espagne, il est temps de te laisser pour ce soir !

Et un peu plus...
Et un peu plus...
Et un peu plus...
Et un peu plus...
Et un peu plus...
Et un peu plus...
Et un peu plus...
Et un peu plus...
Et un peu plus...

Et un peu plus...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article