Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pereg.over-blog.com

XIX. Noël de loin

26 Décembre 2021 , Rédigé par Pereg

Ha Long
Ha Long
Ha Long
Ha Long
Ha Long
Ha Long

Ha Long

​​​​​​Dimanche soir, milieu des vacances. Je n’écris jamais durant les vacances, et comme chaque règle, en voici l’exception. Cette exception d’ailleurs est liée aussi à la situation fort particulière que je vis actuellement. Ce sont mes premières fêtes passées loin de la Bretagne, loin de la famille. Pas de tours de Guiscaër à Port-Launay, de Briec à Landéda. Déjà en acceptant le poste ici en mars dernier, je savais que les mesures prises par le pays en matière de covid n’étaient guère évidentes. J’ai eu la confirmation avec ma quarantaine à l’arrivée dans le pays. Tout en sachant pertinemment que nombre de mes collègues n’ont pas quitté le pays depuis l’été 2020 voir, même avant… Alors qui suis-je pour me plaindre après seulement quelques mois ici ? Je n’en ai pas le droit. On pourrait me dire qu’à 33 ans, et avec la maturité, l’acceptation professionnelle, je dois réagir de la bonne manière. C’est d’ailleurs plutôt le cas il est vrai. Cependant ça n’en reste pas moins étrange de faire Noël à Hanoï alors que la famille était au complet à Vannes. Ils ont été d’ailleurs tous adorables, un appel le soir du réveillon, un autre au moment de l’ouverture des cadeaux, c’était super. C’est aussi ça le monde actuel avec son lot de particularités.

Le COVID a changé beaucoup de choses, à commencer par la vie vietnamienne elle-même. En effet, ce pays est un des pays les plus touristiques du monde, et sa balance commerciale penche clairement négativement depuis que le pays ne peux plus accueillir de touristes de l’étranger. Le déficit semble colossal. Je l’ai d’ailleurs constaté fortement en allant en Ha Long dimanche dernier. Entre le port de Tuan Chau, les deux parties de ville que sont Hong Giay et Chai Bay, il y a un tel nombre de logements vides que ça en est fou. Des milliers de maison vides, de résidences hôtelières laisser à l’abandon. C’était un spectacle triste, surtout pour la population locale qui doit vivre autrement. J’y ai trouvé cependant un bénéfice magique. Nous sommes allés en mer avec Sabrina et Katie, dans la baie, vide de ses bateaux touristiques par centaines. Nous étions seuls. Un seul autre bateau a navigué dans nos eaux proches. Nous avions Ha Long pour nous seuls ou presque. Je mesure clairement la chance que nous avons eu de la découvrir ainsi. Même si nous étions rendus si loin en décembre, ce spectacle maritime restera un grand souvenir, une chance exceptionnelle. Le contraste d’ailleurs avec la grisaille régnante sur la ville était saisissant. Le Vietnam, un pays vivant du tourisme, un pays qui ne peut venir sans ses visiteurs internationaux.

Demain je découvrirai un nouvel aspect, celui du tourisme de masse en allant à Phu Quoc, une île au sud du pays, paradis aménagé que je suis curieux de voir de mes yeux vus. Ce sera fort différent assurément, mais ça fait aussi parti de la réalité de ce pays. Nous devions aller à Da Lat et les choses se sont passées différemment. Je pars donc dans le sud où je rejoindrai Fanny, rencontrée à Paris pour l’exposition des divas du monde arabe. D’ailleurs peut-être que je l’aurais fait de la même seul mais quand on me propose une telle expédition je dis oui. Je pars donc le 27 jusqu’au premier inclus. Je ferai mon réveillon du premier de l’an dans un festival de musique, sur une plage avec des inconnus. L’idée est fort tentante et assez improbable quand on y pense un peu trop fort. Noël fut fort sympathique avec des collègues que j’apprécie. Un dîner du 24 tous ensemble après un grinch des familles. Une soirée Just Dance sur lequel on s’est bien marré. Une raclette le 25 à midi. Bien trop à manger mais un vrai moment convivial de partage. C’est ce que j’espérais.

Mon dimanche fut plus calme, de la lecture, un peu de rangement et un sac à dos à préparer pour partir demain aux aurores. Un test rapide pour prendre l’avion, une partie de football. Pour une fois on a battu les jeunes largement. J’ai proposé à Hervé de nous rejoindre, il y a été super. J’ai aussi marqué deux buts, ça ne m’était pas arrivé depuis quelques temps. Mais le match fut sujet aux blessures. Un jeu s’est foulé la cheville, pour ma part j’ai une jolie trace de crampons et l’annulaire droit à surveiller. Ça aurait été dommage de se blesser à l’aube de vacances mais se dépenser après les destins de Noël n’était pas une mauvaise idée non plus. Wall-E en mode chill pour cette soirée au calme, après avoir écouté le dernier album d’Angèle. Bragelonne doit avancer, déjà que Charles II est monté sur le trône de son père décapité, quelle sera la suite ? Il me tarde de prendre le temps de la découvrir. Mes yeux se ferment doucement.

Une pleine semaine de vacances m’attend. Pura vida !

Noël
Noël
Noël

Noël

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article