Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pereg.over-blog.com

XX. Phu Quoc, quintuplé et nouvelle année

2 Janvier 2022 , Rédigé par Pereg

Un résumé visuel de ma semaine
Un résumé visuel de ma semaine
Un résumé visuel de ma semaine
Un résumé visuel de ma semaine
Un résumé visuel de ma semaine
Un résumé visuel de ma semaine

Un résumé visuel de ma semaine

​​​​​​Dimanche soir et demain je ne serai pas en visio… Car la reprise pour les élèves aura lieu mardi. Demain, je commencerai par ouvrir ma boite mail professionnelle et l’on verra la suite. Je dois aussi préparer moodle pour le reste de la semaine, je ne suis pas inquiet, ça le fera assurément ! Une reprise en douceur comme je l’avais espéré après avoir préparé ma part des travaux à proposer aux élèves. La reprise sera en distanciel pour mes pitchounes. Le quartier de Long Bien est passé en niveau trois, et ça ne sent pas bon du tout. Nous n’avons pas eu le déplaisir d’un confinement militaire comme ils ont eu à Saigon, mais il n’en demeure pas moins que le quotidien semble fragile ici aussi. C’est une des missions que je me suis octroyé pour la journée de demain, voir l’état de la situation ici pour savoir réagir.

Les vacances s’achèvent, une soirée de lecture et puis s’en va. Je n’ai toujours pas avancé à fond dans Bragelone, mais à chaque fois que je relis une série de mangas j’ai beaucoup de mal à la couper. Certains, je ne les avais pas touchés depuis mes vingt ans. Monster, 20th Century Boys, Attaque des titans, Beck, One Piece, Vinland Saga, Démon slayer, Second Coming of Gluttony, The Fable, sans compter tous les œuvres que j’ai emprunté au lycée. Cette lecture est fascinante et peu importe le type de récit, voilà bien des mois que j’enchaine les chapitres sans pouvoir m’arrêter. Qu’importe, la lecture reste un plaisir dont j’ai du mal à me passer. Bien sûr, de jolis films, une belle série, je les regarde avec plaisir, mais le plongeon dans l’imaginaire de la lecture, est tellement autre. Je reprendrai le récit de D’Artagnan que je n’ai pas vraiment lâché d’ailleurs, et j’ai également trois livres qui me font presque une bibliothèque. En les lisant d’ici à l’été, ils rejoindront les romans que j’ai à Saint-Malo, ou pas d’ailleurs.

Rentré de vacances hier soir, je voulais avoir cette journée de transition avant de me remettre au boulot demain matin. Phu Quoc, une île tout au sud du pays, au large du Cambodge, était ma destination de vacances. Départ le 27 au matin, j’ai rejoint l’écolodge dont on m’avait vanté les mérites. Un lieu comme je l’avais espéré. Calme et simple, dans une partie de l’île ou la nature est encore la priorité. Une première journée au calme, petite baignade bien sûr et du repos sur une terrasse qui est un lieu si apaisant. Le mardi réservait une jolie surprise par la venue de Camille et Odelin. Ils nous ont rejoint pour un tour en barque, puis une balade en scooter à travers la jungle vers la plage aux étoiles de mer. Elles étaient vraiment nombreuses dans l’eau et simplement les observer était un spectacle ravissant. On a passé le coucher de soleil sur la pointe Ouest de l’île car oui celui-ci valait vraiment le détour. Mercredi amenait un spectacle particulier, le parc d’attraction Vin Wonders. Vin est une sacrée entreprise avec des complexes immobiliers de fou, tourisme de masse et carton-pâte. J’avoue que j’étais curieux de voir l’intérieur de leur parc. Il avait un faux air de Disney, reprenant de nombreuses idées, mais faisant vraiment plus cheap. C’est assez fou d’ailleurs comme endroit. Nous avons malgré tout profités de la journée avec la partie aquatique du parc. Et j’avoue que je sais que je participe à la destruction de l’île en faisant ce genre d’activité, tout comme la suite de mon séjour. Le jeudi nous devions partir pour une balade en bateau. Sauf que l’on nous a réservé un tour avec un groupe et ça non, pas possible. On a changé de plan et on a loué pour un tour privé un bateau. Snorkeling intense, c’est tout ce que l’on espérait. On l’a eu pleinement, dans trois endroits différents. Les récifs coraliens, plein de petits poissons et de vie, seulement pour une part d’entre eux. Oui, je n’aurais pu dire s’il était entrain d’être détruit par le tourisme intense, ou s’il commençait à renaître sur certaines îles que nous avions visitées.

La dernière partie de mon périple sur cette île était un festival de musique au bord de l’eau. On a profité avec un joli groupe de personnes du lycée Marguerite Duras de Saigon. Fanny (collègue d’amis au Liban avec qui j’ai fait l’exposition Divas du monde arabe l’été dernier) m’a présenté ses collègues et j’ai passé un super moment avec eux. La soirée du 30 était assez calme, celle du 31 très intense et c’était un joli moment à passer pour clore cette année, une bulle musicale, sociale, presque féérique comparée à la situation du pays en général. J’avoue que c’est tout ce que j’espérais. J’ai pu respirer, de nature, de musique, de rencontres, d’amitiés, de baignades, de vie.

L’année commence par un retour à la réalité Hanoïenne, calme, fraicheur et football. Comme tous les dimanches quand je suis par ici, je rejoins en vélo (pour m’échauffer) un terrain au sud de mon quartier. Même si je joue avec le maillot munichois de Pavard, numéro 5, je suis devant. Il m’arrive de planter un ou deux buts assez régulièrement je peux le dire à présent, mais j’ai eu le plaisir de marquer un quintuplé ce soir. Mon premier. Déjà que le triplé était une première, je me suis surpris à faire rentrer le ballon plus encore au fond des filets. Je vais travailler pour que ça ne reste pas une exception mais voilà qui augure de belles choses et surtout, voilà une seconde victoire d’affilée contre les jeunes, c’est aussi une première pour les matchs que j’ai joués.

L’année commence et j’espère. J’espère avoir à nouveau des élèves en classe, j’espère que je pourrais découvrir ce pays, j’espère pouvoir passer mon été en Europe, j’espère revoir la famille et les amis l’été prochain, j’espère vivre de nouvelles expériences ici ou ailleurs, j’espère que mon niveau de vietnamien me permettra de communiquer, j’espère profiter et continuer à faire du sport, j’espère rencontrer plein de nouvelles personnes. Plutôt que de résolutions, je parle d’espérance, car même si je suis capable de tenir des résolutions, il y a aussi des paramètres que je ne maîtrise pas. Inshallah tout se passera bien ! Je ne peux rien dire de plus et s’il y a bien une chose que le Liban, mon Liban m’a appris, c’est de toujours se dire « on verra ».

C’est reparti pour une nouvelle période et quoi de mieux que de clore par mon morceau de la semaine. Polo et Pan ont fait une reprise magistrale de la chanson pour enfant « Ani Couni » je ne l’ai découvert que très récemment. C’est reparti, 2022, me voici.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article