Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pereg.over-blog.com

XXXVII. Escalade, Eurovision et élections libanaises

15 Mai 2022 , Rédigé par Pereg

Dimanche soir je rentre de l’opéra après avoir passé le week-end à Huu Lung. Oui ce furent deux jours assez actifs. Si j’étais resté à Hanoï j’aurais sûrement veillé pour assister au show turinois hier soir mais voilà j’étais ailleurs.

Cette semaine de travail fut intense mais le rythme de travail est bien là. J’ai eu le plaisir d’amener ma classe pour la première fois à la piscine du lycée. Aucun ne s’est noyé et le niveau est bien hétérogène. Certains sont très à l’aise, capables de faire la longueur complète sans s’arrêter, d’autres plus hésitants avaient du mal à simplement lâcher le bord. Une de mes élèves s’est révélée particulièrement à l’air dans l’eau alors qu’en classe elle hésite tant. C’est aussi cette vérité que j’apprécie de découvrir en EPS, car c’est aussi une discipline importante.

Une discipline dans laquelle je m’inscris de manière assez intense dans mon quotidien. D’abord avec le football du mardi au lycée pour entraîner nos jeunes pousses. Nicolas et Rémi sont motivés et je me joins à eux pour cet entraînement assez intensif. C’est ça qui est plaisant car le côté préparation est une découverte. Le mercredi je grimpe sur le mur du lycée. Je suis encore bloqué sur les 5b mais je sais que je peux progresser. Il y’a aussi le gaélique du jeudi soir même si sur cette fin d’année se sera probablement moins récurent. Le dimanche il y a aussi le match qui permet d’éliminer les calories de la veille. Mais pas ce week-end.

Déjà vendredi à 16h30, nous avons reçu l’équipe de la police locale. Je pensais que ce serait petit match tranquille mais il avait tout d’un match officiel. Entre les fleurs pour le protocole, l’arbitre et même les journalistes … Un maillot a même été préparé pour cette occasion. Après une première mi-temps compliquée, nous avons redressé la tête avec la fatigue jouant beaucoup plus chez eux que chez nous. Ce fut une surprise, tout comme mon but perso. On est passé de 2-1 pour eux à 6-2. Score final 7-4 et le sentiment du devoir accompli car j’étais piston gauche et j’ai bien couru. Je ne suis pas technique mais je fais les efforts. Défensifs et offensifs. On verra ce que ça donne à présent contre les élèves et les parents dimanche prochain.

Vendredi soir après ce joli match j’ai rejoint Caroline pour récupérer sa guitare qu’elle me prête. Je retrouve ainsi le plaisir de gratouiller qui m’avait manqué. Ellle m’a offert aussi ma place pour l’opéra ce soir. Pas de sortie tardive car samedi matin le réveil sonnait bien tôt. Il avait été décidé de partir pour un week-end escalade. Proposé il y a plusieurs semaines je m’étais dit que ce serait intéressant de partir tester mes capacités sur de la roche. On a donc pris la direction de Huu Lung, à deux heures d’Hanoï. Aller respirer et voir un peu de verdure était déjà en soi une très bonne idée, et le prétexte de l’escalade n’aurait pu être que du bonus mais ce fut fort plaisant. Hier matin, j’ai pu monter trois voies. Moi qui n’avais pas testé la grimpe naturelle depuis mes onze ans. Je pouvais me trouver satisfait. La fatigue et la peur de chuter m’ont tenu plusieurs fois mais c’est aussi le dépassement de ces phénomènes qui est fort intéressant. C’est notre but à tous, se surpasser. Parfois tu trouves des prises et puis des fois tu dois te débrouiller. Pas plus que 5a mais j’en suis déjà ravi. Un petit bain et nous sommes rentrés au home stay pour la nuit. À nouveau un repas copieux, mais la nuit noire nous entourant, la fatigue jouant. Il n’était pas 21h et une seule bière quand je me suis mis au lit. Je n’ai lu que deux chapitres et j’ai tout lâché.

Sorti de mon couchage vers 6h car je tournerai déjà depuis un moment je suis allé m’allonger dans le hamac pour faire une mini-sieste et découvrir le résultat de l’Eurovision qui ne laissait guère de doute. L’Ukraine première grâce au soutien du public Européen. C’était logique. Je suis plus surpris et clairement déçu du résultat de nos bretons représentants la France. Idem pour les très bons résultats britanniques et espagnols. C’est un choix qui n’est pas le mien. Le décalage horaire n’aidant pas, je n’avais pas pu suivre les demies finales, simplement découvrir leur résultat. Il en fut de même pour cette finale. La fête de la musique européenne n’est pas gâchée pour autant et j’écoute avec application la playlist de l’ensemble des chansons du concours de l’année. Nous gagnerons à nouveau un jour, mais pas en 2022.

Tout cela cependant n’entamait en rien ma motivation pour la seconde journée d’escalade. On est allé sur un nouveau site avec une paroi plus abrupte et plus technique qu’elle ne l’était la veille. La fatigue a été rapidement sentie. J’ai eu beau me démener je n’ai pas réussi à toper une seule voie. J’avais atteint ma limite. J’aurais sans doute pu faire mieux, mais la peur de tomber à mi- voie ce matin et la fatigue dans une paroi ressemblant à une cheminée. J’ai échoué par trois fois, ou plutôt j’ai fourni un bel effort qui n’a pas suffi. Je sais que mon niveau, surtout technique n’est pas élevé, j’ai une très grande marge de progression et avec mon physique de rugbyman ce n’est pas évident non plus. Qu’importe, j’ai pris plaisir dans cet effort qui fut le mien ce week-end. Je continuerai à m’entraîner le mercredi et peut être que l’an prochain, je retournerai voir si j’ai progressé ou non.

Retour à Hanoï à 20h, à peine descendu du bus qu’avec Alain nous filions chez lui déposer nos sacs pour rejoindre l’opéra où le concert de la « sparkling night » avait déjà commencé. Installés un peu avant 20h30, nous n’avons loupé que l’intro. Ce spectacle d’opéra montrait au public vietnamien quelques airs d’opéra des plus connus, et mon bonheur de retrouver Turandot, le barbier de Séville ou Carmen. L’alléluia d’Haendel fut aussi très réussi. Pour une découverte de cette salle, il y a de quoi être ravi ! Indochine est venu jouer ici il y a quelques années. Ce concert je l’ai écouté un certain nombre de fois, me retrouver à cet endroit offre une opportunité musicale qui me ravi. J’y reviendrai assurément, je ne sais à quelle occasion mais une telle salle le mérite assurément.

La fatigue me dévore les yeux et je me dis que j’ai bien fait d’écrire cet article au fur et à mesure du week-end pour simplement avoir à le clore en rentrant chez-moi ce soir. Les opportunités sont belles alors il ne faut pas se priver de les saisir. La famille était à Porto jusqu’en milieu de semaine ou presque, à défaut de pouvoir les rejoindre, j’ai vibré de loin. La vie Vietnamienne m’offre des possibilités que je serai fou de refuser. Ce n’est pas pour autant que je ne pense pas au Liban, particulièrement aujourd’hui avec les élections. Vote them out ! Voilà ce que j’en pense mais je ne peux pas voter. Ce qui est mignon en revanche est la tache obligatoire que l’on te fait pour éviter que tu reviennes voter. J’attendrai le résultat sans trop me faire d’illusion et ainsi, l’espoir venant de Beyrouth, soufflera-t-il ou non. Mon ancien lycée, le LAK, a été envahi de partisans que j'aurais préféré ne pas y trouver... Bientôt au lit, mais surtout Pura vida !

XXXVII. Escalade, Eurovision et élections libanaises
XXXVII. Escalade, Eurovision et élections libanaises
XXXVII. Escalade, Eurovision et élections libanaises
XXXVII. Escalade, Eurovision et élections libanaises
XXXVII. Escalade, Eurovision et élections libanaises
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article