Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pereg.over-blog.com

XXXIX. Improvisation, pluie et coupes d’Europe

29 Mai 2022 , Rédigé par Pereg

voilà ce qui était chanté au bar cette nuit!

Le sommeil ne me venant pas, je me décide à écrire mon blog. J’avais initialement décidé de faire l’impasse sur mon article de la semaine, renonçant volontairement à mon rituel hebdomadaire pour mieux dormir mais Morphée a décidé de me laisser tomber pour l’instant alors je change d’avis et commence à rédiger ces quelques lignes.

Cette dernière semaine de mai m’a permis de me projeter pleinement sur la fin d’année scolaire. De courtes évaluations pour confirmer l’évolution positive de la plupart de mes élèves. Mais surtout, on sent que les congés estivaux arrivent bientôt, dans l’atmosphère générale, les esprits sont pour certains partis loin en vacances. Je suis dans cet état et je ne suis pas le seul. Je pense à mon séjour sicilien et je suis entrain de me questionner sur le mois d’Août. Irai-je en Bosnie ou se sera seulement la Bretagne. Aucune idée et j’en suis loin, ce n’est pas ma priorité.

Mardi matin, pour me rendre au lycée à vélo, j’étais habillé d’une manière un peu particulière. En effet, les pluies diluviennes de la veille qui continuaient, avaient remplies les rues d’un niveau d’eau que je n’avais encore jamais vu. 10 cm au pied de l’immeuble, 50 cm dans la rue d’à côté, et 80cm devant le lycée. Impossible de passer avec un véhicule à moteur, mais à vélo je pouvais le faire. J’avais mes claquettes, mon maillot de bain et un t-shirt de bain. Quand on commence par piscine la journée, ça aide pour choisir la tenue à mettre. J’ai provoqué quelques rires de la part de collègues étonnés, mais au moins je n’avais pas de chaussures trempées, ni pantalon à changer. Je me suis habillé correctement à partir de 9H30 et ainsi c’était très bien ! Il faut fou de constater que la ville d’Hanoï ne peut pas gérer correctement les évacuations d’eau. Pour peu qu’il pleuve plus de deux jours d’affilés, qu’en sera-t-il ? Nous le découvrirons mais je suis surpris de voir la piètre qualité des réseaux d’eau. Comme à Beyrouth en soi, mais la ville étant très plate, tout stagne.

Mardi soir, j’ai rejoint une salle pour voir le spectacle d’Impro de Santi et Sophie. C’était très intéressant de découvrir ce genre de pratique. J’en avais déjà entendu et vu en vidéo, mais jamais en vrai et en plus, des amis sur scène. J’ai proposé Maracas comme thème et j’ai eu le plaisir de voir mes deux amis l’un face à l’autre sur cette thématique. Ce soir, dans une autre salle, j’y suis retourné et c’était toujours aussi intense. Il y a une énergie avec ce genre de show et on était tous présents avec la bande, ce qui est d’autant plus cool. La dernière soirée d’Hannah au Vietnam avant de rentrer en Allemagne. Louis aussi était avec nous et c’est une personne que j’apprécie de plus en plus. Les spectacles de la semaine m’ont confirmé mon envie de me lancer en septembre prochain dans une activité artistique. Je verrai bien laquelle mais il est clair que cette envie est bien présente, la guitare ne servant qu’à me faire plaisir à la maison.

Ce weekend je n’ai pas arrêté. Tout d’abord la farewell party pour mes allemands préférés mais aussi d’Inigo qui mercredi ne sera plus ici. On a donc profité tous ensemble une dernière fois de la maison de ses parents, avec un joli moment piscine. J’ai eu plaisir à faire rencontrer mon groupe d’amis à Odelin. Samedi après-midi, je suis parti à pied à Tay Ho, plus précisément à the Spot. Mini festival tribute à des groupes de Rock. J’y suis arrivé à 17h sur la musique de knight of Cydonia. Les groupes se sont succédé, Nirvana, AC/DC, foo fighters. Il était presque 22h quand j’ai quitté une foule bouillonnante pour me rendre chez Greg et Justine. En effet, il me restait moins d’une heure pour me caler dans le canapé devant le match de rugby. J’étais avec deux rochelais qui ne pouvaient qu’être ravis du score final et la victoire des maritimes. A 1h du matin, j’ai pris un grab pour rejoindre Martin à Puku. J’y ai découvert une foule motivée et impatiente, rouge de plaisir et d’espérance. Les chants anglais m’ont bluffé et j’ai apprécié la chance qu’était la mienne de me trouver à cet endroit-là, avec cette population-là.

Le réal a été sacré champion et mon réveil juste avant 11h, ne m’a pas permis de m’agiter beaucoup ce matin avant de rejoindre Hervé et sa famille pour la présentation officielle de Maxime aux amis. Après deux parties de Duel avec Octave et un joli moment bien animé, je suis rentré et j’ai enchainé avec l’improvisation. Alors oui, la fatigue se fait clairement sentir et je ne doute pas que la nuit prochaine sera au combien importante. Top Gunn est sur les écrans, la saison sportive est bientôt finie. Oui l’été arrive !

Petit plaisir historique

Petit plaisir historique

Lire la suite

XXXVIII. Football, SEA games et fin d’année

22 Mai 2022 , Rédigé par Pereg

Sepak Takraw et l'oncle veille!
Sepak Takraw et l'oncle veille!
Sepak Takraw et l'oncle veille!

Sepak Takraw et l'oncle veille!

Alors que minuit est déjà passé, je démarre cet article. Ma nuit sera plus courte que je ne l’avais prévu initialement mais je ne pouvais pas ne pas sortir en ville à 21h après la victoire des footballeurs 1-0 contre les Thaïlandais. Roland-Garros en fond visuel et Nota-bene en podcast, je suis dans ma bulle au calme après l’intensité que j’ai pu vivre au centre-ville. Sabrina m’avait prévenu qu’en cas de victoire, les hanoïens pouvaient sortir et déferler sur les artères de la rue en klaxonnant et drapeaux rouges de sortie. Ce fut clairement le cas. Moi qui avais vécu une demi-frustration en 2018 pour la finale de la coupe du monde que d’être à la Réunion et non en métropole, j’ai eu le plaisir de voir l’équipe locale triomphée et la population célébrée avec une joie très intense cette victoire du ballon rond.

Cette semaine de travail a été intense et je n’ai pas eu le temps/ pas pris le temps de tout finir pour la semaine à venir, ce que je ferai demain après-midi assurément. En plus, la semaine suivante ne sera composée que de trois jours avec le pont de fin de semaine. Donc je vais pouvoir souffler un peu plus et surement une fois encore, sortir de la ville. J’ai dû fixer mes premiers rendez-vous parents depuis le retour au présentiel pour certains élèves dont le comportement n’était pas adapté, mais aussi en prévision de la fin d’année qui se profile en se posant la bonne question pour mes pitchounes. Vont-ils tous aller en CM2 ? Je peux répondre directement, oui. Cependant, un gros bémol pour certains avec l’incertitude claire que la marche vers la sixième sera peut-être trop dure à passer. Je garde mon rituel musical d’une musique quotidienne et ma semaine eurovision leur a beaucoup plu. Il est probable que je les ai intéressés à cet évènement avec ma propose excitation d’en parler. Il est de ces vibrations que l’on transmet, quand on est prof, on enseigne aussi ce que l’on est.

Cette semaine aussi marquait le retour sur le mur d’escalade du lycée après la sortie du weekend dernier sur de la vraie roche. J’ai eu le plaisir de découvrir à quel point je me suis senti à l’aise de revenir sur notre mur après le weekend à l’extérieur. C’était assez fou à voir, j’ai pu enchainer deux 5a, ce que je n’avais jamais pu faire avant. L’aisance. Voilà ce que j’ai réellement acquis en allant grimper à Huu Lung. Une motivation plus conséquente et une appréhension très diminuée ont fait un combo fort intéressant. Je bloque toujours sur certaines pistes du fait de mon manque technique mais je vais axer là-dessus pour les prochaines semaines car c’est là où je dois progresser pour éventuellement réussir à passer ce cap qui est le mien.

Le retour au gaélique après plusieurs semaines creuses jeudi soir a fait beaucoup de bien aussi. J’ai eu le plaisir de retrouver la plupart de l’équipe le lendemain soir à HRC pour un joli concert. De la musique live est vraiment un plaisir quasi-inégalé. Pour leur dernier concert car de nombreux expats quitteront le Vietnam pour l’été dès le weekend prochain, avec un retour ou non en septembre. Mais du coup à minuit après le concert, on a enchainé avec un premier after, un second et un dernier me faisant retrouver mon lit à plus de cinq heures passées. Rien d’anormal me direz-vous c’est mon rythme habituel pour le weekend. Je n’avais pas prévu de rester aussi tard mais qu’importe, c’était cool.

Samedi 10h bien passées, je commence à m’activer et là, Arek, un copain polonais parle du Sepak Katraw en précisant que les demi-finales démarrent à 13h. Après quelques courses et un repas rapide. Je me suis mis en route. J’ai trouvé un gymnase assez sympathique et une foule déjà bien motivée. Les Vietnamiens jouaient contre les Thai en demies et les filles ont battu le Myanmar.  Je m’étais promis d’aller voir au moins une épreuve en live, et je suis sûr d’avoir bien choisi. Un sport à nul autre pareil que je ne pense pas que l’on puisse le retrouver à un autre endroit que cette région. Les SEA games sont un joli évènement et j’ai simplement eu plaisir à les découvrir. Un petit verre à l’apéro avec Camille et Odelin et je me mettais au lit tôt et calmement.

Ce matin 7h debout et là ; pluie abondante. Je me demande si le tournoi est maintenu. Oui bien sûr, la pluie ne compte pas ici. Premier match à 8h50, on est à peine le nombre demandé à vingt minutes du coup d’envoi. Heureusement les derniers arrivent. On démarre par une victoire contre les parents d’élève, puis les troisièmes. On enchaine contre les premières sans pour autant les battre. C’est sympa de retrouver les jeunes du dimanche et du mardi dans différentes équipes. Il manque le fils de Nicolas, blessé hier. Il ne nous restait que deux matchs de poule. Nul contre les enfants élèves, et victoire contre les terminales. On finit premier. Du coup on a trois heures de pause avant la suite alors j’ai eu le loisir de rentrer me changer et me sécher  un peu. On revient au taquet pour affronter à nouveau les terminales après la victoire des secondes au pénalty. Ils seront bientôt nos adversaires pour la grande finale car nous avons battu encore une fois les terminales. Pour cette journée, j’étais au service de l’équipe même si j’aurais bien voulu monter plus, j’ai eu plaisir à me retrouver dans le rôle qui m’a été confié, défense. Tache relativement ingrate mais qu’il faut assurer. Du coup, j’aime jouer en attaque mais certains sont impressionnants donc j’ai reculé. J’aurais porté l’eau s’il fallait, j’étais là pour l’équipe. J’ai bien assuré mon rôle, sans marquer de but. Qu’importe, la victoire collective est belle et ma médaille ira dans la classe, je ne sais où !

21h12, je baille déjà mais je résiste au sommeil en me disant qu’il faut traverser le pont. Je décide de le faire à présent, j’ai pu mesurer l’ampleur du phénomène, je n’en reviens toujours pas de ces déferlantes de scooters, mais il fallait le voir absolument. Je ne sais pas de quoi sera faite ma semaine mais j’y suis déjà un peu. Après le football pour un dimanche, les SEA games d’hier et l’escalade, j’ai été verni mais il y a un comble à respecter. Mes yeux se ferments, il est temps d’aller dormir !

aujourd'hui, tournoi du lycée et folie dans la ville
aujourd'hui, tournoi du lycée et folie dans la ville

aujourd'hui, tournoi du lycée et folie dans la ville

Lire la suite

XXXVII. Escalade, Eurovision et élections libanaises

15 Mai 2022 , Rédigé par Pereg

Dimanche soir je rentre de l’opéra après avoir passé le week-end à Huu Lung. Oui ce furent deux jours assez actifs. Si j’étais resté à Hanoï j’aurais sûrement veillé pour assister au show turinois hier soir mais voilà j’étais ailleurs.

Cette semaine de travail fut intense mais le rythme de travail est bien là. J’ai eu le plaisir d’amener ma classe pour la première fois à la piscine du lycée. Aucun ne s’est noyé et le niveau est bien hétérogène. Certains sont très à l’aise, capables de faire la longueur complète sans s’arrêter, d’autres plus hésitants avaient du mal à simplement lâcher le bord. Une de mes élèves s’est révélée particulièrement à l’air dans l’eau alors qu’en classe elle hésite tant. C’est aussi cette vérité que j’apprécie de découvrir en EPS, car c’est aussi une discipline importante.

Une discipline dans laquelle je m’inscris de manière assez intense dans mon quotidien. D’abord avec le football du mardi au lycée pour entraîner nos jeunes pousses. Nicolas et Rémi sont motivés et je me joins à eux pour cet entraînement assez intensif. C’est ça qui est plaisant car le côté préparation est une découverte. Le mercredi je grimpe sur le mur du lycée. Je suis encore bloqué sur les 5b mais je sais que je peux progresser. Il y’a aussi le gaélique du jeudi soir même si sur cette fin d’année se sera probablement moins récurent. Le dimanche il y a aussi le match qui permet d’éliminer les calories de la veille. Mais pas ce week-end.

Déjà vendredi à 16h30, nous avons reçu l’équipe de la police locale. Je pensais que ce serait petit match tranquille mais il avait tout d’un match officiel. Entre les fleurs pour le protocole, l’arbitre et même les journalistes … Un maillot a même été préparé pour cette occasion. Après une première mi-temps compliquée, nous avons redressé la tête avec la fatigue jouant beaucoup plus chez eux que chez nous. Ce fut une surprise, tout comme mon but perso. On est passé de 2-1 pour eux à 6-2. Score final 7-4 et le sentiment du devoir accompli car j’étais piston gauche et j’ai bien couru. Je ne suis pas technique mais je fais les efforts. Défensifs et offensifs. On verra ce que ça donne à présent contre les élèves et les parents dimanche prochain.

Vendredi soir après ce joli match j’ai rejoint Caroline pour récupérer sa guitare qu’elle me prête. Je retrouve ainsi le plaisir de gratouiller qui m’avait manqué. Ellle m’a offert aussi ma place pour l’opéra ce soir. Pas de sortie tardive car samedi matin le réveil sonnait bien tôt. Il avait été décidé de partir pour un week-end escalade. Proposé il y a plusieurs semaines je m’étais dit que ce serait intéressant de partir tester mes capacités sur de la roche. On a donc pris la direction de Huu Lung, à deux heures d’Hanoï. Aller respirer et voir un peu de verdure était déjà en soi une très bonne idée, et le prétexte de l’escalade n’aurait pu être que du bonus mais ce fut fort plaisant. Hier matin, j’ai pu monter trois voies. Moi qui n’avais pas testé la grimpe naturelle depuis mes onze ans. Je pouvais me trouver satisfait. La fatigue et la peur de chuter m’ont tenu plusieurs fois mais c’est aussi le dépassement de ces phénomènes qui est fort intéressant. C’est notre but à tous, se surpasser. Parfois tu trouves des prises et puis des fois tu dois te débrouiller. Pas plus que 5a mais j’en suis déjà ravi. Un petit bain et nous sommes rentrés au home stay pour la nuit. À nouveau un repas copieux, mais la nuit noire nous entourant, la fatigue jouant. Il n’était pas 21h et une seule bière quand je me suis mis au lit. Je n’ai lu que deux chapitres et j’ai tout lâché.

Sorti de mon couchage vers 6h car je tournerai déjà depuis un moment je suis allé m’allonger dans le hamac pour faire une mini-sieste et découvrir le résultat de l’Eurovision qui ne laissait guère de doute. L’Ukraine première grâce au soutien du public Européen. C’était logique. Je suis plus surpris et clairement déçu du résultat de nos bretons représentants la France. Idem pour les très bons résultats britanniques et espagnols. C’est un choix qui n’est pas le mien. Le décalage horaire n’aidant pas, je n’avais pas pu suivre les demies finales, simplement découvrir leur résultat. Il en fut de même pour cette finale. La fête de la musique européenne n’est pas gâchée pour autant et j’écoute avec application la playlist de l’ensemble des chansons du concours de l’année. Nous gagnerons à nouveau un jour, mais pas en 2022.

Tout cela cependant n’entamait en rien ma motivation pour la seconde journée d’escalade. On est allé sur un nouveau site avec une paroi plus abrupte et plus technique qu’elle ne l’était la veille. La fatigue a été rapidement sentie. J’ai eu beau me démener je n’ai pas réussi à toper une seule voie. J’avais atteint ma limite. J’aurais sans doute pu faire mieux, mais la peur de tomber à mi- voie ce matin et la fatigue dans une paroi ressemblant à une cheminée. J’ai échoué par trois fois, ou plutôt j’ai fourni un bel effort qui n’a pas suffi. Je sais que mon niveau, surtout technique n’est pas élevé, j’ai une très grande marge de progression et avec mon physique de rugbyman ce n’est pas évident non plus. Qu’importe, j’ai pris plaisir dans cet effort qui fut le mien ce week-end. Je continuerai à m’entraîner le mercredi et peut être que l’an prochain, je retournerai voir si j’ai progressé ou non.

Retour à Hanoï à 20h, à peine descendu du bus qu’avec Alain nous filions chez lui déposer nos sacs pour rejoindre l’opéra où le concert de la « sparkling night » avait déjà commencé. Installés un peu avant 20h30, nous n’avons loupé que l’intro. Ce spectacle d’opéra montrait au public vietnamien quelques airs d’opéra des plus connus, et mon bonheur de retrouver Turandot, le barbier de Séville ou Carmen. L’alléluia d’Haendel fut aussi très réussi. Pour une découverte de cette salle, il y a de quoi être ravi ! Indochine est venu jouer ici il y a quelques années. Ce concert je l’ai écouté un certain nombre de fois, me retrouver à cet endroit offre une opportunité musicale qui me ravi. J’y reviendrai assurément, je ne sais à quelle occasion mais une telle salle le mérite assurément.

La fatigue me dévore les yeux et je me dis que j’ai bien fait d’écrire cet article au fur et à mesure du week-end pour simplement avoir à le clore en rentrant chez-moi ce soir. Les opportunités sont belles alors il ne faut pas se priver de les saisir. La famille était à Porto jusqu’en milieu de semaine ou presque, à défaut de pouvoir les rejoindre, j’ai vibré de loin. La vie Vietnamienne m’offre des possibilités que je serai fou de refuser. Ce n’est pas pour autant que je ne pense pas au Liban, particulièrement aujourd’hui avec les élections. Vote them out ! Voilà ce que j’en pense mais je ne peux pas voter. Ce qui est mignon en revanche est la tache obligatoire que l’on te fait pour éviter que tu reviennes voter. J’attendrai le résultat sans trop me faire d’illusion et ainsi, l’espoir venant de Beyrouth, soufflera-t-il ou non. Mon ancien lycée, le LAK, a été envahi de partisans que j'aurais préféré ne pas y trouver... Bientôt au lit, mais surtout Pura vida !

XXXVII. Escalade, Eurovision et élections libanaises
XXXVII. Escalade, Eurovision et élections libanaises
XXXVII. Escalade, Eurovision et élections libanaises
XXXVII. Escalade, Eurovision et élections libanaises
XXXVII. Escalade, Eurovision et élections libanaises
Lire la suite

XXXVI. Coupe de France, jeux de société et concerts

8 Mai 2022 , Rédigé par Pereg

Dimanche après-midi, posé dans mon canapé, je baille. Je me posais la question de faire une sieste, ce sera la suite de mon programme après cette écriture. Un peu de calme avant d’aller courir contre les ados. Je ne serai pas au niveau des canaris, vainqueurs hier soir mais je sais me faire plaisir sur le terrain. J’ai besoin d’éliminer un peu après une nouvelle belle soirée hier soir. Mais reprenons les choses dans l’ordre.

La semaine de travail s’est à nouveau bien passée, et pour la première fois depuis la reprise en présentiel, j’ai pu finir de préparer ma classe avant de quitter le lycée vendredi soir. Plus de boulot pour le weekend, même si en pensée j’y suis toujours un peu, j’ai eu le plaisir de lâcher prise un peu plus. Déjà vendredi soir en sortant dîner avec Caroline, je ressassais un peu trop à mon goût. On a passé une belle soirée à discuter, ça faisait longtemps que je n’avais pas mangé libanais. Le réveil a sonné tôt samedi matin car nous avions une réunion toute la matinée au lycée autour du projet d’établissement. Comme en janvier, trois nouvelles heures consacrées à sa rédaction. J’avais choisi le « vivre ensemble », animé par la proviseure elle-même. Ce n’était pas inintéressant, mais la motivation était partie en weekend. On a fini un peu en avance et j’ai mangé avec Katie. Pour la suite du récit l’horaire est de mise.

15h45 : j’arrive au 100 beer garden. Cet endroit porte bien son nom, il y a un choix monstrueux de bières, même si elles ne sont pas données. Nombreuses sont brassées sur place et ça, c’est la grande classe ! Je suis là pour un après-midi jeux de société. Kim m’a proposé de la rejoindre pour qu’on fasse ça et c’est avec plaisir qu’on y retrouve aussi Lane. Après un super smash bros N64 avec un émulateur. On se fait une partie de Catane. Voilà fort longtemps que je n’avais pas joué à ce jeu. C’est un classique et ce n’est pas pour rien ! On a trainé un peu au départ mais la partie fut intéressante. Bao nous a rejoint un peu avant la fin de la partie. On se retrouve mardi prochain pour une nouvelle soirée jeux ! J’ai promis à Louis qu’on ferait un jeu un peu intense plutôt que des petits jeux comme la dernière fois. Par contre oui, c’est presque un peu tôt pour la première bière mais après tout, il était l’heure de l’apéro à Pékin…

18h : j’arrive à Kali. Je suis trempé car il y a eu une belle averse et mon grab moto a eu la bonne idée de s’arrêter pour mettre sa cape de pluie. Sans protection j’ai pris un peu l’eau, une fois de plus. Quand j’arrive Caro est déjà là. On se cale dans les fauteuils avant que le concert commence. Il est un peu retardé avec la pluie mais ce n’est pas grave, ça me laisse le temps de manger une pyta. Hannah arrive.

19h : le concert commence, avec dans l’assistance les ¾ de mon équipe de gaélique. Tay Ho est vraiment un petit monde. Et de nombreuses personnes que je connais ici sont là. Hannah et Martin qui vont partir bientôt en connaissent plus encore mais c’est toujours sympa de voir des visages familiers. Je me dis que c’est ça aussi ma vie, croiser ces visages en soirée. Les « Red ớt Chili Peppers » nous ont offert un joli show. Je ne suis pas fan initialement des Red Hot mais c’est vraiment entrainant comme musique et c’est ce qui fait plaisir. L’assistance répond bien à chaque musique. Le gig dure, dure et dure encore, presque trois heures.

22h : j’arrive au W2M, ce n’est plus une nouveauté, c’est bien un de mes endroits favoris d’Hanoï. Et après avoir été avec Hannah à Kali, je retrouve son cher et tendre dans la chaleur du Whisky Mystic and Men pour un autre concert. Ça a déjà démarré depuis au moins cinq ou six morceaux, les gens sont bouillants et en sueur. En même temps, le groupe fait des reprises de SOAD, system of a down pour les intimes. L’album Toxicity a été fortement écouté pendant mon adolescence avec Anto et Benji, à fond dans la chambre du premier à Kercado. Je retourne au lycée et un peu au Motocultor, dans une foule conquise connaissant par cœur ces morceaux que j’adore aussi. On saute, on crie, un peu pogo par-ci par-là. Inigo nous rejoint et se fait arroser de bière en moins de deux. Je discute avec un comparse qui a un tshirt de Mr 2 et avec mon Mugiwara on fait la paire. J’y perds ma voix mais cette ambiance, plus intense que précédemment, je m’y retrouve tout autant.

00h : Martin est HS et avec Inigo on a envie de poursuivre la soirée. On se dirige vers Fig Tree qui est fermé, du coup Habanera. Là j’y recroise à nouveau Marina et Stéphanie, mais aussi Tran et Cécile que j’avais vu à Kali. Plus de bières donc on passe au Gin & Tonic avec Inigo et les rythmes latinos enflamment la soirée. Je ne suis pas un démon de la danse et encore moins de cette musique-là mais qu’importe, on s’amuse et c’est tout ce qui compte.

4h : je pensais vraiment que je serai rentré plus tôt mais je me suis laissé emporté par la soirée. Résultat je n’ai pas vu la finale de la coupe de France mais j’ai eu le plaisir d’en découvrir le résultat et de parler un peu avec les vannetons réunis à Porto. Voilà 21 ans que le FCN n’avait pas remporté de trophée. Je célèbre souvent les bons résultats bavarois mais celui-là fait tout aussi plaisir.

Le réveil a piqué un peu mais ce dimanche au calme se fera sans peine. Je baille à nouveau, la semaine à venir sera surement plus calme, mais qui sait, un concert peu arrivé à tout moment. La musique est vraiment ce qui peut me faire vibrer. Que ce soit un concert classique comme j’ai eu l’occasion de faire au Liban ou à Bordeaux, que ce soit mainstream comme aux vieilles charrues, celtique à Lorient, Métal ou qu’importe, le son fait toujours battre mon cœur un peu plus fort.

Catane !

Catane !

plaisir d'écouter !

Lire la suite

XXXV. Sortie à moto, soirées et perspectives

2 Mai 2022 , Rédigé par Pereg

la ville animée
la ville animée
la ville animée
la ville animée
la ville animée

la ville animée

​​​​​​Lundi soir, oui j’ai un jour de retard mais le weekend s’est prolongé à Hanoï. Comme au Liban, nous avons la possibilité de rattraper les jours fériés. Ajoutez à cela que le 2 mai est un jour important et férié également, nous avez un weekend de quatre jours qui se terminera demain soir. J’ai pris trois jours et demain matin, je serai à travailler au lycée pour finir de préparer ma semaine et prendre un peu d’avance pour la suivante. Je vais essayer en tout cas, je passerai ma journée complète au lycée. Mais ce soir, alors qu’il n’est pas vraiment tôt je me mets à écrire. J’ai voulu le faire hier mais le temps m’a manqué. Alors, en ce lundi qui est un peu comme un dimanche, je prends ce temps que je voulais m’imposer. Poser les mots sur ce qui s’est passé est aussi nécessaire, et mon chemin du jour, correspond plus à une fin de semaine qu’un lundi.

Cette semaine fut l’occasion de remettre l’église au milieu du village. D’abord scolairement, avec un rythme qui s’est un peu accéléré et des élèves qui sont plus dans le travail. J’ai pu enfin avoir l’occasion de tester réellement mes ateliers MHF/MHM et c’est un vrai plaisir de travail. Je vais les poursuivre jusqu’à la fin de l’année scolaire mais le vrai test sera à partir de septembre avec ce fonctionnement sur une année complète et non tronquée comme cette année a pu être. La convention collective pour la piscine a été signé mardi, l’escalade a repris, tout comme le football que l’on fera même au lycée d’ailleurs. C’est un peu différent mais plaisant assurément. Mes cours de langue ont été un temps fort de ma semaine également, comme à Beyrouth, m’immerger dans une langue permet un travail que je n’ai pas fait avec assez d’intensité, mais à trois cours par semaine, le déclic devrait se faire. Il est nécessaire que j’y plonge aussi sur mon temps libre. Je commence à vraiment apprécier d’écouter cette langue. Il n’est pas aussi chantant que le libanais. Il n’est pas aussi marqué que l’allemand, mais ces tons amènent une manière de s’exprimer totalement autre, notamment dans une politesse de forme qui est des plus intéressantes.

Ainsi le mois de mai débute, celui des trente ans d’Alex. Je ne pourrai pas être à Porto mais cet été nous marquerons le coup. S’il y a bien une différence majeure entre mon expatriation libanaise et vietnamienne, c’est bien la distance à la famille. J’avais eu le bonheur de rentrer à Noël de Beyrouth, de venir en avril 2021 aussi. Mais d’Hanoï, la distance, l’argent et la complexité est toute autre. C’est le jeu. Il y a des moments où ça peut peser plus que d’autres. Cependant, ça n’entame en rien mon plaisir à être ici et ce long weekend bien que passé à Hanoï, a été une confirmation que ma vie est bien ici. Une de plus. Je vis ici, cette résidence est la mienne pour les deux années à venir. Je pense que je garderai mon appartement en septembre, mais surtout, qu’est ce que j’adore ma pétrolette. Cette petite moto qui est la mienne depuis novembre a été une bénédiction.

En ce 2 mai, avec Séverine, Sabrina et Odelin, nous avons sorti les motos et nous sommes allés à Duong Lam, c’est un joli village à l’Est d’Hanoï. Nous avons suivi la digue et un peu plus de quatre-vingt-dix minutes plus tard nous sommes arrivés sur place. C’était mignon, pas de gros tourisme, mais une jolie bourgade de campagne avec des maisons anciennes restaurées. Se suivre les uns les autres, une jolie balade avec une belle cohorte. On était tous couverts de la tête aux pieds, mais ça ne m’a pas empêché d’avoir deux coups de soleil comme des bracelets. Peu de circulation et de belles photos, un test grandeur nature pour moi qui désire partir plusieurs jours d’affilés avec ma jolie moto. C’était le programme rêvé en ce lundi férié, une balade à moto avec des personnes appréciées.

Cette journée ensoleillée fut une jolie conclusion a un weekend assez intense. Vendredi soir, on a commencé par un apéro un peu prolongé. Samedi matin, je suis allé chez Hervé garder Octave et Emilio pendant qu’il allait à l’hôpital chercher Emmanuelle et Maxime, son nouveau-né. Je me suis senti privilégié de rencontrer cette nouvelle vie. Après les avoir quittés, j’ai pris le chemin de Hoan Kiem, j’avais envie de voir le centre. Se balader seul est aussi un plaisir. J’ai rejoint Martin et Hannah à Kali en début de soirée, un burger, un bar, une boite et puis une autre, il était bien tard quand je rentrais. Au réveil dimanche, un brunch prolongé avec Katie. On a halluciné et assisté à une scène WTF. Un mec s’est fait courser par trois. Nous n’avions aucune idée du pourquoi, mais la rage du trio était folle. Je ne sais pas ce qu’il avait fait, mais il s’est réfugié dans notre café pour éviter le lynchage. La police a mis plus de dix minutes à arriver, comme si ça ne les intéressait pas… On s’est quitté avec un sentiment un peu étonnant, j’espère que ce mec va bien.. Pour un dimanche après-midi tranquille, il fut plus intense. avec Sophie, Séverine et Nicolas nous avons fait quelques parties de Monopoly deal et Citadelle. 20h sonnaient avec une victoire au condottiere. J’ai pris la moto pour rejoindre Odelin, Camille et Sabrina en ville. Après un repas sympa, on s’est baladé sur le marché nocturne. A 23h, j’ai retrouvé Martin pour une petite bière. On a vu la victoire d’Arsenal, puis un baby-foot et un billard avant que je ne rentre presque au milieu de la nuit.

C’était un joli moment, tout simplement. Un de plus. Odelin et Camille, Martin et Hannah ou encore Inigo. Des amis que j’apprécie ne seront plus là en septembre et la valse amicale qui était la mienne à Beyrouth reprendra de plus belle en septembre ici, mais qu’importe. Il y a du monde que j’apprécie qui sera là à nouveau. De nouvelles personnes arriveront et je ne doute pas que le futur sera aussi positif que le présent peut l’être. J’ai déjà sommeil, en même temps il va me falloir récupérer un peu. Alors je lâcherai l’ordinateur très vite ! Bonne nuit à tous !

sortie moto du jour!
sortie moto du jour!
sortie moto du jour!
sortie moto du jour!
sortie moto du jour!
sortie moto du jour!

sortie moto du jour!

Lire la suite